©Tout droits réservés à Fanny Meier

We have a secret in our culture, it's not that birth is painful, it's that women are strong.

Laura Stavoe Harm

La Doula

En choisissant un accompagnement à la naissance par une doula*, vous pouvez compter sur la présence durable d’une «amie rassurante».

Grâce à ses compétences professionnelles et humaines, la doula est activement présente pendant votre grossesse, votre accouchement  et les premiers mois de vie de votre enfant. Pendant toute cette période, à la fois passionnante et préoccupante, elle vous offre un soutien émotionnel qui, de plus, renforce la confiance qui vous est nécessaire.

L’expérience montre que ce type d'accompagnement agit de manière concrète sur le déroulement de l'accouchement. L’aventure de l'accouchement  est ainsi influencée et marquée de façon positive.

En aucun cas, la doula ne remplace la sage-femme ou le médecin. Elle n’a pas de fonction médicale, ce qui lui permet de se concentrer pleinement sur les besoins de la personne enceint·e. La doula est une personne qui a des enfants ou non et qui a suivi une formation spécifique afin 
de disposer de connaissances approfondies autour du thème de la naissance d’un enfant. 
Elle connaît et comprend les besoins émotionnels des futurs parents.

* Le nom «doula» provient du grec antique et signifie «servante de la femme». Il se prononce «dula».

    

Pourquoi se faire accompagner par une doula?

  

Dans de nombreux pays, la personne qui accouche est soutenu·e par d’autres personnes qui assurent une fonction non médicale. Toutes ont également des enfants et partagent ainsi leur expérience personnelle avec le·la·les futur·e·s parents . À l’instar de la signification symbolique du terme grec «servante de la femme», les doulas offrent leurs services aux personnes enceints·es pour compléter l’accompagnement à la naissance par une sage-femme. L’objectif consiste à apporter un soutien émotionnel et physique supplémentaire.

   

L’accompagnement avant…

 

L’accompagnement à la naissance par une doula commence au cours des trois derniers mois de la grossesse, ou avant en cas de besoin spécifique. Pendant cette première étape, une rencontre a lieu pour apprendre à se connaître et pour discuter de la naissance à venir ainsi que des changements que cela entraîne. Au cours de ces entretiens, les questions, les besoins personnels et les diverses conceptions non seulement de la naissance à venir, mais aussi de la future vie de famille sont discutés ouvertement.

Grâce à cette préparation commune, un rapport de confiance s’établit qui permet aux protagonistes de se sentir compris.

 

Deux semaines avant la date prévue de l’accouchement, la doula entame son «service de piquet», ce qui signifie qu'elle reste joignable 24h/24 pour le cas où les premières contractions se manifestent.

…pendant… 

 

La doula se rend auprès de le·la parturient·e sur le lieu de la naissance. Elle reste présente pendant tout le temps de l’accouchement, peu importe sa durée! Pendant le travail, la doula offre à le·la parturient·e  un soutien émotionnel et de l’aide pratique en recourant à son savoir-faire et à ses propres expériences. La présence à la fois discrète et attentive de la doula permet d’aider le·la parturient·e à mieux se concentrer sur le travail d’accouchement et à vivre pleinement ces moments uniques. Du fait que la doula est également une interlocutrice rassurante pour le·la partenaire, le.la parturient·e (si iels est accompagné·e), est libéré.e du souci du bien-être de son.sa partenaire de naissance et peut se concentrer pleinement sur le processus de la naissance.

La doula crée un espace propre au·à le·la partenaire  dans lequel il·elle a toute sa place pour vivre et partager activement l'aventure de la naissance. Cela lui permet de canaliser toute son énergie vers la relation émotionnelle avec le.la parturient·e et l’enfant, et ce, en se sentant réellement soutenu.e. La doula peut aussi guider le·la partenaire pour qu'il·elle soit un acteur·rice· indispensable, activement impliqué dans le processus de la naissance et pour qu’il·elle ne se sente pas superflu, voire inutile. Et si, à un moment donné, il·elle ressent le besoin de se retirer, il·elle peut le faire puisqu’il·elle sait qu’il·elle peut compter sur la présence de la doula.
 

Ce sentiment de «sécurité» est également ressenti par l’enfant. Il sera marqué positivement par sa naissance, l’accueil affectueux et le premier contact physique avec ses parents.

…et après

 

En principe, deux entretiens post-nataux sont prévus avec la doula pour discuter ensemble de la manière dont l’accouchement a été vécu. Leur but est de permettre aux parents de mieux assimiler l'expérience de la naissance ainsi que de se tourner avec lucidité vers la nouvelle étape de la vie familiale. En cas de questions ou de doutes, la doula reste une interlocutrice précieuse au cours des premiers mois de vie de l’enfant. Elle fournit volontiers les adresses des points de contact compétents.

 

 

    

Les avantages de l'accompagnement à la naissance par une doula

 

Diverses études démontrent les résultats positifs d’un accompagnement affectueux et rassurant d’une doula pendant l’accouchement:

 

  • la durée des contractions se voit diminuée

  • le recours aux antalgiques et aux calmants, voire à l’anesthésie par péridurale est moins fréquent,

  • les complications sont réduites

  • les médicaments qui stimulent les contractions sont moins souvent administrés

  • le nombre de naissances par forceps ou ventouse est plus faible

  • les naissances par césarienne sont plus rares

  • les nouveau-nés se montrent plus éveillés et prennent plus facilement le sein

  • la relation du couple se voit renforcée.

         

Dans quels cas

  • le/la partenaire n’assiste pas à l’accouchement ou si sa présence n’est pas souhaité·e par la personne enceint·e

  • le/la partenaire désire un soutien complémentaire

  • c’est le premier enfant qui va naître ou si la personne enceint·e a beaucoup de questions et si il·elle est particulièrement inquièt·e

  • un premier accouchement a laissé des traumatismes

  • la personne enceint·e ne s’est pas senti·e suffisamment entouré·e lors de la naissance de son premier enfant

  • la personne enceint·e est célibataire

  • Il·elle est originaire d’un autre pays ou d’une autre culture et qu’il·elle souhaite la présence d’une médiatrice

  • la personne enceinte souhaite être entouré.e par des femmes lors de l’accouchement et si sa mère, son amie ou sa sœur lui semblent être trop proches pour y assister

  • une césarienne est planifiée et que la personne enceinte ne souhaite pas se retrouver seul·e après l’accouchement quand son·sa partenaire et la  sage-femme amènent le nouveau-né à la nurserie

  • un enfant handicapé est attendu

  • il y a un risque que l’enfant vive seulement quelques heures ou qu’il naisse mort-né.

 

 

Une doula après la naissance

L’accompagnement durant les suites de couches.

Les quelques semaines après la naissance, les suites de couches, sont une période sensible pour la construction de la famille et la relation avec le nouveau-né. Que la naissance se soit déroulée à la maison ou à l’hôpital, que vous ayez envisagé une rentrée précoce à la maison ou que vous ayez passé quelques jours à l’hôpital, nous vous soutiendrons volontiers pour votre retour à domicile, en complément des prestations de la sage-femme.

 

Les premiers temps avec un nouveau-né sont souvent synonymes de doutes et d’incertitudes. Souvent fatigués.es voire épuisés·es, les parents ont des fois de la peine à se retrouver dans la vie quotidienne et ont besoin d’être déchargés·es. La doula peut aider les parents à reprendre pied dans sa vie de famille. D’après le proverbe  « il faut tout un village pour élever un enfant », la doula soutient la famille de la façon dont elle en a besoin. Elle vous soutiendra aussi pour la poursuite de l’allaitement si vous le souhaitez.

L’accompagnement peut par exemple être:

 

  • Soutien émotionnel. Etre là pour des questions personnelles et des discussions au sujet de l’expérience de l’accouchement.

  • „Mothering the mother“. Prendre soin de la maman, ou de la personne qui s'occupe le plus de l'enfant , afin que celle-ci se sente en sécurité pour pouvoir prendre soin de son enfant.

  • Reconnaitre les premiers signes de baby blues et /ou de dépression post-partum. Proposer un accompagnement plus adapté en cas de besoin.

  • Aspects pratiques des soins au nouveau-né (habillage, portage à bras, portage en écharpe, positions pour dormir, …)

  • Soutien à l’allaitement ou à l’alimentation au biberon.

  • Travail à la maison quelques petites tâches ménagères ou les courses

  • Soins ou garde du nouveau-né ou des autres enfants, le temps d'une douche ou d'une pause café :-)

  • Accompagnement lors des sorties avec le bébé

  • Soutien et services lors d’un séjour hospitalier (par ex. complications, prématurité, maladie de l’enfant ou du parent)

 

 

L’accompagnement des suites de couches est très flexible et sur mesure pour les nouveaux parents et leur famille.